Prix

Twitter icon
Facebook icon
Google icon
LinkedIn icon

Modalités de paiement du prix de reprise

Le prix de reprise est versé mensuellement par REVIPAC qui garantit le paiement à la Collectivité à réception de l’avis de somme à payer.
Les versements du prix de reprise s'effectuent sur base mensuelle.

Les modalités de calcul du prix de reprise

Principe général :

Rappel : le prix de reprise mensuel est égal, a minima, au prix moyen d’approvisionnement des usines françaises. Pas de décote de tonnage, ni de décote de prix dans l’offre Filière.
 

Nouvelles conditions pour les contrats signés à compter du 9 juillet 2019 : Prix minimum garanti départ centre de tri Offre standard (PCNC) 0€ / T (voir détails dans le contrat ci-dessous)

 

Standard 1 « PCNC » (1 ou 2 flux)

Standard 2 «PCC»

Sorte 5.02A

Sorte 1.05A

Sorte 5.03A

0€ / Tonne

0€ / Tonne

10€ / Tonne

 

 

STANDARD 1

Prix Français, prix supérieur depuis le 1er janvier 2014 (date de sa mise en place)

5.02A 1.04
(Norme NF EN 643)
100% de la valeur de référence
1.05A 1.05
(Norme NF EN 643)
100% de la valeur de référence

Ou
 

Prix européen

5.02A 1.04
(Norme NF EN 643)
100% de la valeur de référence France
(Relevé Copacel et Euwid)

Allemagne
(PPI et Euwid)

1.05A 1.05
(Norme NF EN 643)
100% de la valeur de référence France
(Relevé Copacel et PPI)

Royaume Uni
(PPI et Euwid

 

 

STANDARD 2

Depuis le 1er octobre 2014, le prix de reprise est fixé à 10 € / Tonne départ.

 

L'ASSIETTE DE CALCUL DE LA RECETTE

Ce sont les quantités acceptées par le papetier recycleur final après contrôle de conformité à réception du standard.
Sous réserve d'un excès d'humidité et de la conformité des produits au standard, les quantités d'emballages papier-carton reprises et acceptées par Revipac correspondent aux quantités triées mises à disposition par la collectivité territoriale. En effet, l'absence de décote pour excès de matières impropres permet à la collectivité d'avoir l'assurance de bénéficier du prix de reprise affiché pour tous les tonnages triés.

NB : La quantité reçue peut faire l'objet d'une contestation (cf. réclamations et réglèments des litiges)